Le marché de l’Art en France en quelques chiffres

Le développement de l’art en France connait une hausse remarquable. Etant donné que les Français sont passionnés par l’art, ils accordent une certaine importance au domaine artistique et culturel. Pour preuve, un budget de 560 millions d’euros est engagé pour assurer les diverses prestations dans le marché de l’art afin d’exposer et lancer les œuvres et de trouver de nouveaux talents.

Statistique des acteurs du marché de l’art en France

Le marché de l’art est généralement composé de plusieurs acteurs qui sont les artistes, les vendeurs ou marchands d’art, les critiques d’art, les musées et instituts culturels, les collectionneurs et les acheteurs potentiels. En France, si l’on se base sur des données de 2009, les artistes travaillant dans le secteur des arts comptent 48 500, un chiffre qui est le double des personnes inscrites dans le métier depuis l’année 1990. Parmi ces inscrits, Robert Combas est le 134ème artiste Français qui a été le mieux connu et lancé dans le marché mondial. Concernant les galeries d’art, en 2012, les départements français comptent 2 191 galeries, avec un chiffre d’affaire de 1,4 milliards d’euros. Quatre-vingt-sept pourcent (87%) de ces dernières exportent des œuvres françaises et 70% importent à la fois des œuvres étrangères. Quant aux ventes aux enchères, la France occupe la 4ème place dans le marché international. Le taux des collectionneurs ou acquéreurs d’œuvres d’art est de 73% dont 37% possèdent moins de 50 ouvrages. La plupart des acquéreurs sont des hommes passionnés qui ont débuté dans le métier dès leur jeune âge.

Les forces et faiblesses de la France dans le marché de l’art

La société Artprice qui est le leader mondial de la cotation des œuvres d’art annonce en 2014 le déclin flagrant de la France dans le marché de l’art, vu que sa part a chuté de 60 à 3% en 50 ans d’actions dans le secteur. Le pays occupe la 6ème position dans le classement des villes les plus actives grâce au produit de vente parisien où a été acheté un lot d’art de 37 295, un taux encore insuffisant car avec un pourcentage de 1,96%, la France ne fait pas le poids contre ses concurrents dans le marché mondial qui sont les Etats Unis, Londres et la Chine. Sa faiblesse est aussi causée par une mauvaise organisation politique faisant du Ministère des Affaires Etrangères le responsable de l’exportation des œuvres d’art françaises, ce qui est une faute grave selon Artprice (car seul le Ministère de la Culture connaît les contacts dans le secteur de l’Art) et pénalisant fortement les artistes Français. Malgré tout cela, la France garde une certaine puissance avec le dessin, les BD, la photographie et le design. Encore, elle offre de belles occasions pour les collectionneurs débutants et pour ceux dont les moyens sont limités.

Les ventes en chiffres en France

Connaissant les statistiques des acteurs du marché de l’art en France ainsi que les points forts et des points faibles de la France dans ce domaine, qu’en est-il des ventes dans ce pays ? Tout d’abord, les maisons de vente y sont aux nombre de 385 en 2009. Artcurial est la première société française à entrer dans le marché de l’art. En 2016, la France est parvenue à estimer et vendre, lors d’une vente aux enchères, une Ferrari 335 avec un prix estimé à 32 millions d’euros. Après cet exploit, la compagnie obtient le 3ème rang dans les acteurs du marché de l’art.